logo_print
Portrait
News
Membres
Utilisateurs
Fonds
FAQ
Contact
Downloads
11.01.2018 14:38 Il y a : 42 days

L’initiative populaire « No Billag » menace le cinéma suisse

Le titre de l’initiative à lui seul est problématique et trompeur puisqu’il masque la véritable intention du comité d’initiative, à savoir le démantèlement pur et simple du service public dans les médias. Il s’agit là d’une démarche radicale lourde de conséquences.

Le titre de l’initiative à lui seul est problématique et trompeur puisqu’il masque la véritable intention du comité d’initiative, à savoir le démantèlement pur et simple du service public dans les médias. Il s’agit là d’une démarche radicale lourde de conséquences. L’abolition de la redevance priverait de leur assise financière les radios et télévisions titulaires d’une concession assortie d’un mandat de prestations. Des entreprises jusqu’ici autonomes auraient le choix entre fermer boutique ou se retrouver en situation de dépendance économique.

 

Une acceptation de cette initiative non seulement remettrait en cause le débat de société au-delà des régions linguistiques, mais elle aurait des effets dévastateurs et immédiats sur la création cinématographique suisse. En effet, la SSR est tenue légalement de collaborer avec le cinéma suisse et de le promouvoir. Ce sont ainsi chaque année 27,5 millions de francs qui sont alloués à la création cinématographique suisse dans le cadre du « Pacte de l’audiovisuel ». A cela s’ajoutent quelque 100 millions de francs annuels pour des productions externalisées au secteur audiovisuel ainsi que des contributions conséquentes à des festivals. Ces fonds destinés à l’encouragement et à la production disparaîtraient si l’initiative venait à passer. En outre, les redevances que SUISSIMAGE et les autres sociétés de gestion suisses perçoivent pour les utilisations de vos films diminueraient sensiblement en cas de oui à l’initiative.

Pour plus d’informations ou pour consulter des articles de fond et des arguments contre l’initiative No-Billag, voir les pages suivantes:

Sendeschluss? Nein!, Nein zum Sendeschluss

Cinéastes contre No-Billag

media per tutti, médias pour tous, medien für alle

Nein zum Anschlag auf unsere Demokratie, Operation Libero

Musikschaffende, Musiciens, Musicisti

Nein zu No Billag, Initiative der Unikom-Radios und anderen

Pressefreiheit zerstören? Nein!, IG «NEIN zu No-Billag»

NON à No Billag, Association contre la disparition des radios et TV

Amici della RSI, Associazione Amici della RSI

No Billag No Svizzera, Comitato No Billag No Svizzera



Login
Glossaire